Blog de BEROCHEFUSION

Les dernières news...

Accueil


Dragan Bunic et Jean Fehlbaum, Les vrais chiffres des 6 Communes de la Grande Béroche

L’ACB, Association des Citoyens de la Béroche, ainsi que le Comité de pilotage de la Fusion de la Grande Béroche ont été profondément choqués par le ton des affiches et des tous-ménages des opposants, allant du mépris le plus insultant (« Notre avenir vaut mieux que ÇA ! »), à la démagogie (« On vous ment » ou « Hold-up »), ou encore aux interprétations fallacieuses des données chiffrées des 6 Communes. Nous avons une certaine compréhension pour les angoisses des partis d’entente, le Président de l’Entente bevaisanne ayant bien confirmé sur RTN la grande peur de ces partis locaux au cas où la fusion serait acceptée. Selon les craintes exprimées par les comités de l’Entente bevaisanne et des Intérêts Communaux de Gorgier, les partis nationaux absents de la scène locale actuelle, UDC et Vert Libéraux en tête, seraient susceptibles de venir leur piquer leurs électeurs et leur part du gâteau électoral dans la Grande Béroche. Mais selon nous cette appréhension ne saurait justifier l’utilisation systématique d’arguments démagogiques et fallacieux.

Dans le but de restaurer la vérité de la situation financière, l’ACB publie donc aujourd’hui des données financières précises sur la situation des Communes de la Béroche et de Bevaix, fournies par les administrations communales et vérifiées par le Service des Communes. Nous nous contenterons de quelques indicateurs simples que tout un chacun pourra comprendre, et toujours exprimés en Francs par habitant.

Pour voir la suite cliquez ici

Commentaires (2) 15.11.2016. 18:41



Dragan Bunic, Votez OUI le 27 novembre 2016 ! Votez pour la Grande Béroche

Je suis responsable de la récolte de fonds pour financer la dernière phase du processus de fusion. Or, les communes impliquées dans le processus de fusion ont décidé de ne rien donner ni aux partisans ni aux opposants à la fusion.

Fin septembre, je me suis adressé aux partis politiques et aux citoyens de la Béroche et de Bevaix, mais la réaction a été plutôt timide.

Ensuite, le 28 septembre 2016, l’Entente bevaisanne a fait un tout ménage contre la fusion de communes (la vielle locomotive de La Grande Béroche qui déraille avec quelques remarques et la proposition de voter non) et la réaction des partis politiques et de citoyens a été vive. On m’a demandé le numéro de compte bancaire pour verser de l’argent et nous demander de « riposter ».

Assez rapidement, ils ont versé assez d’argent qui a permis à l’ACB et au Groupe bevaisan de soutien à la fusion de riposter (avec une locomotive neuve et moderne de La Grande Béroche qui mène à l’avenir). Ensuite, nous avons récolté assez de fonds pour financer les affiches, autocollants et autres et même pour offrir l’apéritif et la soupe aux pois à la population le 30 octobre 2016 au centre scolaire de Cerisiers à Gorgier.

Je ne peux que remercier l’Entent bevaisanne et à M. Cédric Weber qui nous ont permis cela. Les propos de M. Cédric Weber tenus sans arguments lors de la séance publique à Bevaix le 2 novembre 2016 provoqueront la même réaction de nos citoyens, à savoir de dire OUI le 27 novembre 2016.

Votez OUI le 27 novembre 2016! Votez pour votre avenir, l'avenir de vos enfants et les petits enfants!

Dragan Bunic,

Président de l'ACB

Commentaires (3) 06.11.2016. 15:43



Dragan Bunic: Le rôle des conseillers généraux dans la dernière phase de fusion

On se pose la question quel est le rôle des conseillères et conseillers généraux après avoir approuvé la convention de fusion signée par les conseils communaux des communes impliquées dan la fusion et approuvée par le Conseil d’Etat.

En disant « oui » ce soir, ne signifie pas seulement approuver la convention de 6 conseils communaux mais aussi valoriser un immense travail du COPIL qui œuvre sur ce dossier depuis plus d’une année et permettre à notre souverain (le peuple) de s’en exprimer.

Les activités de nos élus ne s’arrêtent pas ce soir avec ce simple « oui » de notre conseil, car depuis demain une nouvelle étape s’ouvre. L’étape, dans laquelle les conseillers généraux, les conseillers communaux et nos employés communaux seront amenés à agir au sein de leur famille, au sein du cercle de leurs amis (y compris ceux sur les réseaux sociaux), au sein de leur voisinage, des sociétés locales dont ils font partie, lors des fêtes villageoises et partout ailleurs.

Il faut populariser l’idée de fusion et aboutir à un « oui » de la majorité de nos citoyens, pas d’une façon démagogique mais avec des arguments. Il faut dire à nos citoyens que par le biais de la péréquation l’Etat favorisera désormais les communes de plus de 10'000 habitants et que l’aide à la fusion des communes sera supprimée. Cela veut dire qu’on n’aura pas une seconde chance pour avoir 6'200'000 francs pour réaliser un ou plusieurs projets de société préconisés par le COPIL.

Vous trouverez des arguments pour les convaincre grâce à ce petit fascicule, intitulée « vison sociétale » , que le prof. Bernard Dafflon de l’UNIFR, trouve « non seulement élégant dans sa présentation, mais conceptuellement bien fait, clair et attractif. Les arguments en faveur d’une fusion y sont bien exprimés même s’ils ne sont que le reflet très résumé du gros travail fourni en amont. »

Vous trouverez aussi, ces prochains jours, sur le site Internet de l’ACB (www.berochefusion.ch) un article intitulé « « Dix raisons pour la fusion de la Béroche et de Bevaix » .

En conclusion, les élus et employés communaux peuvent avoir un impact positif sur le vote populaire du 27 novembre et je vous encourage d’agir dans le sans indiqué.

Agissons pour notre avenir et surtout pour l’avenir de générations futures.

Dragan Bunic, le discours prononcé lors de la séance du Conseil général du 5 septembre 2016.

Commentaires (1) 08.09.2016. 21:23

Pages


Catégories


Flux RSS


Derniers Articles


Commentaires


Login