Blog de BEROCHEFUSION

Les dernières news...

Accueil · Les autorités communales


Gorgier: élections complémentaires de 5 membres du Conseil général

Dans le cadre de la législature 2012-2016, nous voici devant la 3ème tentative du Conseil communal de Gorgier en vue de compléter le Conseil général de cette commune. Rappelons-nous qu’après les 1ères élections (mai 2012), il manquait 11 membres de cet organe et que lors des élections complémentaires en octobre 2013 on n’en a trouvé que 6. En bref, selon l’arrêté de convocation des électeurs publié dans la Feuille officielle en août 2014, il en manque encore 5.

Selon le journaliste de RTN, ce n’est pas parce qu’une élection est programmée qu’elle a forcément lieu. La commune de Gorgier convoque les citoyens pour l’élection complémentaire de cinq membres au Conseil général. Les personnes intéressées d’accéder au Conseil général de Gorgier ont jusqu’au 8 septembre pour se manifester et les élections complémentaires sont fixées au 26 octobre 2014. Mais le peuple ne glissera sans doute aucun bulletin dans l’urne ce jour-là. L’élection devrait être tacite, vu qu’il y aura vraisemblablement moins de candidats que de sièges à repourvoir. Car, si les partis politiques n’ont aucun remplaçant en stock et que plusieurs sièges sont inoccupés les candidats présentés sont tacitement élus (cf. http://www.rtn.ch/rtn/Actualites/Regionale/20140826-Des-elections-qui-ne-passent-jamais-par-les-urnes.html).

Selon M. Pierre Leu, chef du Service des communes neuchâteloises, la solution se trouve dans la fusion. Il mentionne comme exemple le cas du Val-de-Travers, où de nombreuses communes peinaient à recruter des conseillers généraux, alors que maintenant (après la fusion de communes vallonnées) les candidats sont bien plus nombreux et il est possible de proposer un vrai choix aux citoyens.

Citoyennes et citoyens de la Béroche, parmi lesquels et celles et ceux de Gorgier, ont depuis 2010 exprimé leur souhait de fusionner 5 communes bérochales (participation à la fête des vendanges en 2010, résultat du sondage de la population bérochale de mars 2011, effectué par l’Association RUN, qui a ensuite été sollicitée par le groupe de travail « Rapprochement bérochal » à effectuer une étude relative à la fusion de 5 communes bérochales.), mais les élus de Gorgier n’ont pas voulu exécuter cette volonté populaire.

On verra si cette 3ème tentative de compléter le Conseil général de Gorgier a changé quelque chose aux yeux des citoyennes et citoyens de cette commune. Vont-ils se précipiter de repourvoir ces 5 sièges ou laisseront-ils les autorités communales de faire ce qu’ils veulent. On aura la réponse le 26 octobre 2014.

Commentaires (0) 08.09.2014. 11:37



NEOFUSION : séance du 19 février 2014

Suite au Forum de Boudry du 19 juin 2013, un groupe de citoyens se sont chargés de réaliser la conclusion du forum. Ils ont créé une Commission de réflexion, composée de citoyens de plusieurs communes (anciens conseillers communaux, généraux, députés et autres: Adrien Laurent, Claude Ribaux, Marc Humbert-Prince, Jean-Michel Buschini, Berthier Perregaux, Jean-François Kunzi, Laurence Perrin, Mathieu Despont, Damian Twerenbold, Dragan Bunic, Claudia Glauser, Florence Nater, Daniel Schuerch, Pierre Geissbuhler et Olivier Félix ).

Durant l'automne - hiver 2013 – 2014, cette commission a travaillé sur la manière de poursuivre la démarche de promotion de fusion dans le district. Elle a réuni (le 19 février 2014 à Boudry) les représentants de toutes les communes du district de Boudry, excepté celle de Courcelles-Cormondrèche.

Lors de cette séance constitutive, trois membres de la Commission de réflexion ont exposé leurs contributions :

M. Claude Ribaux a brièvement rappelé l’historique de l’idée de fusion de communes du district de Boudry ainsi que les efforts des membres de cette commission pour réunir les élus des communes à cette séance.Pour la suite cliquer ici sur le document PFD

M. Marc Humbert-Prince a exposé les réflexions de la Commission sur les missions à accomplir suite au Forum de Boudry du 19 juin 2013, à savoir création d’une Commission politique qui sera soutenue par celle déjà existante Commission de réflexion, importance de la communication, respect de la base légale, transparence, etc. Pour la suite cliquer ici sur le document PFD

M. Jean-Michel Buschini
, a expliqué le projet relatif à la création d’une Commission politique du littoral ouest en faveur d’une fusion. Dans sa contribution, il a abordé différents points relatifs au fonctionnement de la commission politique, sa composition, fréquence des réunions, aux raisons de la fusion, etc. Pour la suite cliquer ici sur le document PFD

Les représentants des communes ont décidé de créer une COMMISSION POLITIQUE, composée de représentants de toutes les communes prêtes à se lancer dans une réflexion sur la fusion. Les communes nomment un conseiller communal et un suppléant (conseiller communal ou conseiller général) qui siégera dans cette commission. Sept communes ont tout de suite donné les noms de leurs représentants et les autres les donneront ultérieurement.

Commission politique peut compter sur l’aide de la COMMISSION DE REFLEXION, dont l’existence et le nom ont été approuvés des élus communaux, qui est ouverte aux autres citoyens qui sont prêts à s’investir dans cette réflexion.

La Commission politique décidera ce qui est à faire dans le futur quant à la fusion à une ou à plusieurs communes, établira un projet pour cela, sollicitera ou non une aide extérieure... elle se réunira dès que les noms de représentant d’autres communes sont connus.

Nous encourageons vivement celles et ceux qui ont des idées sur ce sujet de nous faire parvenir leurs messages en l’inscrivant en-dessous de ce texte et les en remercions chaleureusement.

Commission de réflexion de Fusion Littoral-Ouest

Commentaires (7) 22.02.2014. 14:46



Neofusion – Forum du 19 juin 2013 – Compte-rendu

Sur l'initiative d'un groupe de conseillers communaux (actuels et anciens), un forum consacré à la fusion a eu lieu à Boudry le 19 juin dernier. 54 personnes (députés, conseillers communaux, conseillers généraux et présidents des sociétés locales) de toutes les communes du district de Boudry y ont participé.

La plupart des participants (4 sur 5) sont favorables à une fusion de communes, mais ne sont pas d'accord quant au nombre de communes à fusionner: certains sont pour avancer pas à pas; d'autres pour fusionner 3 communes ayant 10'000 habitants environ; certains sont pour fusionner toutes les communes du district de Boudry d'autres encore pour fusionner toutes les communes du littoral (de Vaumarcus au Landeron).

Les participants admettent des arguments que des grandes communes sont écoutées par le canton, que les petites communes sont méfiantes quant à la perte de leur identité (peur de se faire "manger" par les grandes communes) et que le coefficient fiscal pose un problème pour fusionner.

Le "comité" de réflexion à prévu de se réunir fin août 2013 pour tirer les enseignements de ce forum et imaginer les suites à donner. Quant à l'ACB, elle vous tiendra au courant de ces "réflexions. Pour lire le compte-rendu du forum, cliquez ici!

Commentaires (1) 29.08.2013. 13:36

<< < 1 2 > >>

Pages


Catégories


Flux RSS


Derniers Articles

  • Aucun articles

Commentaires


Login