Blog de BEROCHEFUSION

Les dernières news...

Accueil · Groupe de travail Rapprochement bérochal · Signature de la convention de La Grande Béroche

Signature de la convention de La Grande Béroche

Mesdames et Messiers,

Le 11 mai 2016, les présidents et secrétaires des communes de Bevaix, Fresens, Gorgier, Montalchez, Saint-Aubin-Sauges et Vaumarcus ont signé, au collège des Cerisiers à Gorgier, une convention de fusion relative à la création d’une nouvelle commune appelée La Grande Béroche. La nouvelle commune devrait fonctionner depuis le 1er janvier 201.

Le texte dévoile le nom de la nouvelle commune, ses armoiries, la possibilité de créer des assemblées citoyennes dans chaque village et fixe le coefficient fiscal à 67.

Ainsi la volonté populaire exprimée par nos initiatives lancées au début 2015 a été respectée. La convention doit encore être approuvée par le Conseil d’Etat, les conseillers généraux (le 5 septembre) et le peuple (le 27 novembre 2016). Vous pouvez consulter cette convention sur le site internet du projet de fusion : http://www.fusionbetb.ch/documents/ConventionFusion_commentaires.pdf

Comme nous avons constaté lors de notre dernière assemblée générale, le 30 mars 2016, la campagne commence dès la signature de ladite convention. Nous avons 5½ mois pour convaincre nos conseillers généraux ainsi que notre population d’approuver cette convention. Agissez partout : au sein de vos familles, de votre voisinage, de vos lieux de travail, des associations dont vous faites partie, lors des manifestations de nos villages et ailleurs. Faites leur savoir que la fusion est une bonne chose pour tous et une chance historique pour notre région, Béroche-Bevaix.

Bientôt, le comité commandera les drapeaux de fusion, que les 6 communes impliquées dans le processus de fusion acceptent cofinancer avec nous. Ils seront distribués par nos membres et sympathisants lors des fêtes du 1er Août, la Fêtes des Cerises, Béroche en fête et Miaou. Nous comptons aussi sur nos membres et sympathisants pour faire des panneaux pour appeler la population à voter pour la fusion lors de ces événements.

Il faut associer les sociétés locales, restaurateurs, agir dans la presse, sur notre site... Les restaurateurs seront sollicités pour créer des sets de table ou serviettes avec les drapeaux de fusion (de la nouvelle commune) et l’invitation « Votez pour la fusion de communes de La Béroche et de Bevaix le 27 novembre 2016 ».

Vous serez invités, lors du vote populaire du 27 novembre 2016, à créer des équipes composées des enfants et des adultes pour visiter nos citoyens afin de leur rappeler de voter et le cas échéant, apporter leur enveloppe au bureau de vote. Il sera donc nécessaire d’engager pour cela nos enfants et nos petits-enfants pour motiver activement nos proches de voter.

Cordiales salutations,

Dragan Bunic et Jean Fehlbaum

Président et Secrétaire de l’ACB

Annexes:

Discours de M. Jean Fehlbaum

Discours de M. Gilbert Bertschi

Convention de fusion

17.05.2016. 18:06

Commentaires


Albert Le Vert 13.11.2016. 23:08

Albert Le Vert Bonjour,
Ne pensez-vous pas que si la population de la Béroche connaissais le prix des taxes dans la future commune et que les guichets resterai dans les administrations communales comme actuellement la population pourrai voter favorablement à cette fusion et que par conséquent ses inconnues vont la pousser à voter NON ?

Salutations

Albert Le Vert


Michel de Bevaix 07.09.2016. 16:06

Michel de Bevaix Magnifique, Les 6 Conseils généraux ont approuvé la convention de fusion. On m'a dit aussi que 2-3 jours avant ce vote, le Conseil d'Etat l'a aussi approuvée. Pourriez-vous, svp, me confirmer cela?
Mes félicitations et remerciements à l'ACB et au COPIL.
Bonne chance pour la suite. Michel REPONSE DE L'ACB Monsieur, Vous avez bien compris. Le Conseil d'Etat a approuvé notre convention de fusion et si le peuple dit oui le 27 novembre 2016, l'Etat nous versera la somme de 6'185'000 francs. Cordiales salutations, Dragan Bunic, président de l'ACB


Anne-Marie 27.06.2016. 09:11

Anne-Marie Messieurs,

Croyez-vous que l'échec de 2 fusions (Grand Neuchâtel et Entre-deux-Lacs) aura un impact sur le vote des conseillers généraux et des citoyens de nos 6 communes ?

Merci d'avance de votre réponse, meilleures salutations et bonne chance.

Anne-Marie de Chez-le-Bart

REPONSE DE L'ACB
Madame,
Votre question est tout à fait pertinente. Néanmoins, pour y répondre il faut être medium, et je ne le suis pas, mais vu le fait que chez nous ne sont pas les conseils communaux qui ont demandé la fusion mais le peuple (initiatives populaires déposées en 2015 dans 5 communes bérochales), fait une importante différence entre ces deux processus de fusion.
S’agissant du vote des 6 conseils généraux (le 5 septembre 2016), je vois mal un conseil général qui refuse d’approuver ce que le peuple demande.
Quant au vote du peuple (le 27 novembre 2016), je suis sûr que nos citoyens, qui ont largement soutenu nos initiatives populaires de 2015, voteront pour la fusion de la Béroche et de Bevaix.
Malheureusement, à cause d’obstacle technique, les citoyens de Bevaix n’étaient pas en mesure de déposer une initiative populaire identique à celles déposées dans les cinq communes bérochales. Or, à ce moment-là, le groupe politique de Neofusion ouest ne savait pas quelles communes commenceraient le processus de fusion. En acceptant de donner au Conseil communal un « mandat de rédiger et signer une convention qui permettra par la suite au Conseil général et au peuple de se prononcer sur une éventuelle fusion » je crois que ce « vide » a été comblé. Et n’oublions pas une forte participation de nos citoyens dans différents groupes de travail et dans le choix du nom de la nouvelle commune, des armoiries et d'autres éléments importants pour ce processus.
Nous sommes la seule région dans le canton de Neuchâtel où le peuple participe du début jusqu’à la fin du processus de fusion, ce qui me rend optimiste. Après tout cela, je vous donne une réponse claire : Les deux processus de fusion (Grand Neuchâtel et Entre-deux-Lacs) ne sont pas comparables au notre, où le peuple y participe activement du début jusqu’à la fin, et l’échec de ces deux processus n’aura pas un impact négatif sur nos élus et nos citoyens. Au contraire, vu les arguments exposés, cet échec pourrait inciter nos citoyens à voter pour la fusion de nos 6 communes.
En espérant avoir répondu à votre question, je vous présente, Madame, mes salutations les meilleures.
Dragan Bunic,
président de l'ACB
membre du COPIL


Albert de Bevaix 19.05.2016. 10:08

Albert de Bevaix Messieurs du COPIL,

Bravo et un grand merci pour un énorme travail que vous avez effectué dans un délai record. Je ne vous cache pas qu'au début j'étais sceptique et ne croyais pas que vous y arriverez.

Votre manière de faire est formidable. Dès le début du processus de fusion, vous avez impliqué les citoyens dans les différentes groupes de travail. En plus, vous leur avez permis de choisir le nom, les armoiries et autres éléments importants pour la fusion. Continuez comme ça et les citoyens accepteront la fusion. Nous sommes un cas unique dans le canton de Neuchâtel où les citoyens demandent la fusion de communes et on devrait en être fières.

Encore bravo et merci.

Albert

Laisser un commentaire.

* = champ obligatoire

:

:

:

:


Pages


Catégories


Flux RSS


Derniers Articles


Commentaires


Login