Blog de BEROCHEFUSION

Les dernières news...

Accueil · Contributions de nos citoyens


Dragan Bunic

La Capitane, une fierté de La Grande Béroche

Le 11 juin 2021, l’inauguration officielle du bâtiment nommé « La Capitane » avait lieu à Saint-Aubin. Il s’agit d’un immeuble locatif (des 34 appartements) pour personnes âgées et à mobilité réduite, sis à proximité de l’ancien Hôpital de la Béroche et du home la Perlaz.

Ce projet a été conçu en 2008. Il fallait 13 ans à la Fondation de l’ancien hôpital de la Béroche pour que ce projet soit réalisé. M. H.-U. Weber, président du Conseil de fondation, a bien retracé ce parcours.Pour voir son discours cliquez ici

Le projet a couté 12 millions de francs et les locataires sont déjà dans leurs appartements. La Fondation n’a aucun rendement sur ses fonds propres, les loyers sont abordables (1200 francs par mois pour un 2,5 pièces et de 1450 francs pour un 3,5 pièces, dont 190 francs de prestations d’encadrement). Deux référentes se chargeront à conseiller, à visiter les locataires et à faire différentes animations.

Mme Nicole Decker, cheffe de l’Office cantonal du logement, estime que La Capitane est «un projet exemplaire ». Selon elle, la fondation a fait un travail impressionnant. Elle est impressionnée par « ce résultat à tomber par terre ; avec la vue qu’ils auront, les locataires n’auront pas besoin de mettre de tableaux au mur ».

Enfin, Mme Marie-France Vaucher, représentante du Service cantonal de la santé publique, a remis à la Fondation du certificat de reconnaissance, dit « de labélisation » qui certifie que La Capitane (Chemin de Fer 8 à St-Aubin-Sauges) remplie les conditions requises pour exploiter les appartements avec encadrement. Pour voir l'article avec les photos cliquez ici

Commentaires (0) 05.07.2021. 09:28



Dragan Bunic et Jean Fehlbaum

La Paroisse de Saint-Aubin et ses liens avec les communes

I. Introduction

II. Paroisse catholique

III. Paroisse protestante

IV. Paroisse laïque

V. Tentatives de dissoudre la Paroisse

VI. Paroisse après la fusion des communes bérochales

VII. Conclusions

I. Introduction

La Paroisse de Saint-Aubin est une institution unique dans le canton de Neuchâtel. Elle existe depuis plus de 10 siècles. Elle a donné son nom à notre région (la Béroche) ainsi qu'à notre nouvelle commune issue de la fusion de 5 communes bérochales et de Bevaix (La Grande Béroche). Elle a vécu les époques de la seigneurie ecclésiastique (catholique), de celle des rois de Bourgogne et de Prusse, de la Révolution neuchâteloise, des fusions de communes et a résisté aux tentatives de dissolution ou de sa suppression. La « Vieille dame » est toujours là, au service de la nouvelle commune et de la population de La Grande Béroche et mérite qu’on lui fasse honneur avec un petit article.

Il faudrait beaucoup de temps pour appréhender tout ce que les communes et les simples citoyens de notre région ont retiré comme avantages des biens de la Paroisse. Au XIXème siècle, beaucoup d’événements ont contribué à cela (chute de Napoléon, entrée du canton de Neuchâtel dans la Confédération Suisse, révolution de 1848, chute de l’aristocratie et arrivée de la démocratie). Depuis là, et jusqu’à nos jours, la Paroisse laïque est au service de nos citoyens regroupés dans des communes dont le nombre et le nom changent. En tant que Paroisse laïque, elle était au service de 5 communes bérochales, après la fusion des communes de 1888 au service de 4 communes et, enfin, après la fusion de communes de 2018, au service d’une seule commune, qui est plus grande que les 4 anciennes communes et dont le nombre de citoyens a doublé.

Nous n’avons aucune prétention à réécrire sa longue histoire mais souhaitons montrer son lien avec les communes et les citoyens de notre région. Dans 7 chapitres nous démontrerons aussi son évolution et son adaptation aux différentes époques et aux différents régimes politiques. Ses liens avec certains acquéreurs (gouverneurs) étaient très forts pendant 3 siècles (du XVIème au XVIIIème) mais pas avec ses coacquéreurs (citoyens) qui avancent avec les changements sociaux, politiques et économiques survenus après la Révolution de 1848 et le remplacement des gouverneurs (aristocratie) par les communes (démocratie).

Pour lire la suite cliquez ici

Commentaires (4) 26.04.2021. 17:58



Dragan Bunic et Jean Fehlbaum, Fusions bérochales, un livre qui vient d’apparaître

Mesdames et Messieurs,

Nous venons de publier un livre « Fusions bérochales », 143 pages, dont une quarantaine de pages avec photos.

Les premières fusions de communes bérochales (Saint-Aubin avec Sauges et Vaumarcus avec Vernéaz) ont été effectuées vers la fin du XIXe siècle (1888) et la dernière au début du XXIe siècle (2016), soit 128 ans plus tard. Entre les deux, quelques tentatives de fusion de communes ont été avortées pour des raisons qu’on expliquera ici. Cette dernière est l’objet principal de cet ouvrage. Cet ouvrage décrit aussi fidèlement que possible les tenants et aboutissants de cette transformation, véritable pari sur l’avenir, et dont seules les générations suivantes pourront vraiment dire si ce fut un pari complètement gagnant.

Aucune institution, excepté l’Association de Citoyens de la Béroche (ACB) qui a récemment été dissoute, n’a gardé de matériel relatif à cette tâche importante pour notre région. Plus le temps passe, plus le risque d’oublier ce qui s’est passé grandira. Donc la perte des traces y relatives est un grand risque de même que la disparition des personnes qui ont y participé. C’est le principal motif qui nous a poussé à écrire ce livre afin que les générations futures sachent ce qui s’est passé. Elles apprendront comment la commune a été créée et comment leurs ainés ont effectué la fusion de communes probablement au final la plus rapide et assurément la moins chère de Suisse.

Notre ouvrage contient 7 chapitres qui sont illustrés par des photos prises dans différentes phases du processus de fusion de nos 6 anciennes communes. Malheureusement nous n’avons pas pu trouver les photos qui concernent beaucoup d’autres événements liés à la fusion et nous prions les personnes concernées de nous en excuser.

Le professeur Bernard Dafflon, UNIFR, champion suisse de fusion de communes nous a honoré avec une préface qui entre autre dit ceci : "L’ouvrage de Dragan Bunic et Jean Fehlbaum se veut mémoire d’une « petite » fusion, celle de six communes qui, désormais, ont leur destin lié dans La Grande Béroche. Il faut non seulement souligner le mérite des deux auteurs, leur ténacité, comme acteurs essentiels de la fusion réalisée, mais aussi et encore les féliciter pour l’initiative de cette publication retraçant le long et lent cheminement, pas encore totalement achevé, de la paroisse historique, groupant autrefois les villages devenus communes, à la nouvelle commune née de leur fusion. «Petite», mesurée à l’aune des réorganisations territoriales qui ont cours en Europe depuis le milieu du vingtième siècle, mais importante et significative à la fois dans l’histoire locale et par son inscription dans ce contexte historique (…) Les deux auteurs de cet ouvrage ont documenté et retracé au plus près de leurs souvenirs et de leurs notes, l’histoire des six communes, désormais unies sous La Grande Béroche. Leur démarche est unique, totalement novatrice : il n’existait à ce jour aucune description fidèle et fouillée, dans les faits et dans le calendrier, d’une démarche de fusion de communes, des balbutiements à son heureuse conclusion. Et, ce n’est pas la moindre leçon à tirer de ces pages : cette histoire montre que des arguments économiques et financiers seulement ne fondent pas une fusion. Elle est une aventure humaine et sociétale avant tout, et c’est tant mieux. »

Vous pouvez acheter ce livre au prix abordable aux kiosques de Saint-Aubin et Gorgier.

Bonne lecture.

Dragan et Jean

Commentaires (2) 29.08.2019. 21:23

<< < 1 2 3 4 > >>

Pages


Catégories


Flux RSS


Derniers Articles

  • Aucun articles

Commentaires


Login