Blog de BEROCHEFUSION

Les dernières news...

Accueil


La fusion de La Grande Béroche réussie

Les initiatives populaires, initiées par l’Association de Citoyens de la Béroche (ACB) et déposées dans les 5 communes bérochales au début de 2015, qui ont laissé « la porte grande ouverte » à la commune de Bevaix, ont porté leurs fruits et la nouvelle commune LA GRANDE BÉROCHE va pouvoir naître. Elle a donc été « conçue » le 27 novembre 2016 et sa « naissance juridique » est prévue pour le 1er janvier 2018.

Nous avons pu concrétiser cette fusion parce que nos citoyens ont été impliqués dès le début et jusqu’à la fin du processus (dépôt d’initiatives, participations dans les 5 groupes de travail et dans le COPIL [COmité de PILotage de fusion], lors du vote des 6 conseils généraux ainsi que massivement lors du vote populaire du 27 novembre 2016).

Nous avions la contrainte du temps car une grande partie de l’aide aux fusions de communes (800 francs par habitant) risquait de nous échapper et le COPIL a saisi cette opportunité.

Le COPIL a travaillé d’une façon très soutenue (2 séances par mois), sans recette miracle préétablie, mais avec l’appui des citoyens, des élus et des employés communaux. Il a réussi à rédiger la convention de fusion qui a été acceptée par tous les Conseils Communaux, les Conseillers Généraux et le peuple de 6 communes concernées.

Le COPIL a établi un document nommé « Vision sociétale » de 16 pages que le professeur Bernard Dafflon, champion suisse toutes catégories des fusions de communes, a trouvé non seulement élégant dans sa présentation, mais aussi conceptuellement bien fait, clair et attractif où les arguments en faveur d’une fusion sont bien exprimés. Il avait raison, ce document a plu à la population, mais a aussi cristallisé la rogne des opposants qui ont mené une campagne « anti-fusion » démagogique et dénigrante en proférant des allégations n’existant ni dans la convention de fusion ni dans la vision sociétale.

Le COPIL a décidé de ne pas financer la campagne de fusion. Notre association (ACB) a décidé de récolter des fonds à cette fin. Plus les opposants attaquaient nos projets, plus les donateurs était nombreux (partis politiques et citoyens) et nous demandaient de riposter. Et nous l’avons fait. Nous avons récolté assez de fonds pour répondre aux attaques des opposants et pour offrir l’apéro et la soupe au pois à la population.

Les attaques injustifiées des opposants à la fusion ont déterminé pas mal de nos citoyens de voter en faveur de la fusion. Ils ont été remerciés pour cela lors de la séance publique le 2 novembre à Bevaix. Comme quoi, dans chaque malheur il y a un morceau de bonheur. Il faut simplement le trouver et explorer. Et le COPIL et l’ACB l’on bien su explorer.

Nos remerciements vont :

• à toutes celles et tous ceux qui ont accepté de faire partie des comités responsables des initiatives qui ont été déposées dans les cinq communes bérochales au début de 2015 ;

• à toutes celles et tous ceux qui ont signé ces initiatives et obligé les exécutifs de nos communes à les traiter;

• à toutes celles et tous ceux qui ont participé d’une manière quelconque dans l’élaboration de la convention de fusion ou dans la campagne de promotion de la fusion;

• à toutes celles et tous ceux qui ont voté pour la convention de fusion le 27 novembre 2016 ;

• aux MM. Gianni et Luigi Saitta, qui nous ont aidés dans les différentes tâches relatives aux groupes de travail, ateliers citoyens et ateliers des employés communaux ;

• à Mme Nathalie Randin qui nous a servi de modératrice et de conseillère en communication;

• à M. Bernard Dafflon, prof. à UNIFR, qui nous a conseillé durant le processus de fusion ;

• à notre ami, Pierre-André Rebeaud, décédé 3 jours après la fusion de nos 6 communes et pour laquelle il militait sans relâche.

Nous pouvons en être fiers, car nous sommes jusqu’à présent la seule région dans le canton de Neuchâtel où la fusion a été demandée par le peuple, réalisé par nos propres moyens, dans un temps record et pour un coût très modique.

L’ACB a été créée en 2012. Durant les 5 ans de son existence, elle a œuvré auprès des citoyens et des autorités communales en vue de fusionner nos communes. Cette mission est accomplie et c’est son Assemblée générale qui décidera, au début 2017, de son avenir ou de sa dissolution.

Dragan Bunic et Jean Fehlbaum

Président et Secrétaire de l'ACB

Commentaires (0) 01.12.2016. 16:44



Appel

Mesdames, Messieurs,

Le 27 novembre 2016, les électrices et électeurs de 6 communes de Béroche-Bevaix se prononceront sur le projet de fusion de LA GRANDE BEROCHE.

Si vous habitez dans une de ces communes, allez voter. Ne permettez pas qu’une minorité d’électeurs (par exemple 30%) décident à la place de la majorité (par exemple 70%) mais prenez la décision vous-mêmes, que vous soyez pour ou contre ce projet. En lançant les initiatives relatives à la fusion de communes, en 2015, le comité de l’Association de citoyens de la Béroche (ACB) a voulu que le peuple en décide. Si vous n’avez pas encore voté, faites-le ! Incitez les membres de vos familles, vos amis, vos voisins, vos collègues de travail ou des sociétés locales auxquelles vous appartenez à le faire aussi! Organisez-vous dans les immeubles locatifs ou dans les quartiers où vous habitez et proposez à celles et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas se rendre au bureau de vote dimanche matin d’apporter leur enveloppe à ce bureau! Commencez par transmettre ce message à vos amis sur les réseaux sociaux et aux personnes figurant dans votre adresse Outlook!

L’enjeu de cette votation est très grand et il serait dommage de ne pas saisir l’opportunité de décider sur notre avenir ou de laisser les autres le faire à votre place.

Cordiales salutations à toutes et tous et à dimanche.

Dragan Bunic, président de l'ACB

Commentaires (4) 23.11.2016. 13:55



Les vrais chiffres des 6 Communes de la Grande Béroche

L’ACB, Association des Citoyens de la Béroche, ainsi que le Comité de pilotage de la Fusion de la Grande Béroche ont été profondément choqués par le ton des affiches et des tous-ménages des opposants, allant du mépris le plus insultant (« Notre avenir vaut mieux que ÇA ! »), à la démagogie (« On vous ment » ou « Hold-up »), ou encore aux interprétations fallacieuses des données chiffrées des 6 Communes. Nous avons une certaine compréhension pour les angoisses des partis d’entente, le Président de l’Entente bevaisanne ayant bien confirmé sur RTN la grande peur de ces partis locaux au cas où la fusion serait acceptée. Selon les craintes exprimées par les comités de l’Entente bevaisanne et des Intérêts Communaux de Gorgier, les partis nationaux absents de la scène locale actuelle, UDC et Vert Libéraux en tête, seraient susceptibles de venir leur piquer leurs électeurs et leur part du gâteau électoral dans la Grande Béroche. Mais selon nous cette appréhension ne saurait justifier l’utilisation systématique d’arguments démagogiques et fallacieux.

Dans le but de restaurer la vérité de la situation financière, l’ACB publie donc aujourd’hui des données financières précises sur la situation des Communes de la Béroche et de Bevaix, fournies par les administrations communales et vérifiées par le Service des Communes. Nous nous contenterons de quelques indicateurs simples que tout un chacun pourra comprendre, et toujours exprimés en Francs par habitant.

Pour voir la suite cliquez ici

Commentaires (2) 15.11.2016. 18:41

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... > >>

Pages


Catégories


Flux RSS


Derniers Articles


Commentaires


Login